Il giardino di Sofia

Artiste : Roberto Carlotti

Nom : Il giardino di Sofia

Parution : 2007

Label : Folkclub ethnosuoni

Format : Cristal

Durée totale : 52'01

Le petit + : Import Italie

Prix : 12,50 €

Ajouter au panier

Réf. : CR00240FOLK

Partager

Il giardino di Sofia (Roberto Carlotti)

Voici le CD attendu de l'un des grands de l'accordéon folk italien. Entouré d'invités tel que Stefano Valla, Gabriele Coltri, Vincenzo Caglioti et Maurizio Dehò et entièrement écrit par Carlotti lui-même, cet album est un régal pour les amateurs du genre.

 

Roberto Carlotti - Musiciens

  • Roberto CARLOTTI : accordéon chromatique
  • Invités :

  • Vincenzo CAGLIOTI : accordéon diatonique
  • Gabriele COLTRI : cornemuse, flûte
  • Maurizio DEHO : violon
  • Marco FUSI : clarinette
  • Massimo GERMINI : guitare
  • Elena PONZONI : violon
  • Gaetano PUZZUTIELLO : contrebasse
  • Caroline TALLONE : vielle à roue
  • Stefano VALLA : fife (bombarde)
  • Massimo VILLA : guitare, bouzouki

Il giardino di Sofia - Extraits sonores

Pour écouter les extraits sonores, le plugin Flash est conseillé.

Télécharger

Les chroniques d'Albumtrad

Jusqu'à présent je l'avoue, ma connaissance en matière de musique traditionnelle italienne se résumait à bien peu de choses. C'est petit à petit que j'ai exploré le sujet et il est vrai qu'il me reste encore beaucoup à faire. En effet vu de loin chaque pays possède SA musique traditionnelle (l'Irlande, la Roumanie etc...) plus on s'éloigne on associe même une musique à un continent (musique africaine, musique sud-américaine...). Au contraire plus on se rapproche, plus on précisera les territoires et les styles, en effet en France on va parler de musique bretonne ou de musique occitane, mais là encore si on se met à fouiller on affinera encore ces notions.

Là où je veux en venir c'est que le concept de musique nationale  n'existe pas. Pour parler par exemple de musique italienne il est nécessaire d'employer le pluriel si l'on ne sait faire le distinguo entre tous les styles et les particularités du maelström débordant de vie que recèle ce pays. Il serait même plus juste de parler de musiques traditionnelles d'Italie et non de musique traditionnelle italienne.

Néanmoins, si j'ai choisi de parler de cet album de Roberto Carlotti c'est qu'il me parait être une bonne introduction à la découverte de cette musique. Ce qui frappe le plus c'est que tout cela nous est extraordinairement proche : de la musique à danser que l'on connait bien (scottish, mazurka, valses), des instruments familiers (accordéon, guitare, vielle à roue...), mais voilà, dès les premières notes l'ambiance est posée, le paysage s'installe, sans le savoir on sait, on sent, que cette musique nous viens d'Italie. Car ce qui m'a frappé en écoutant les albums du sicilien Carmelo Salemi ou de la chanteuse piémontaise Betti Zambruno et ce qui m'a apparu comme une révélation à l'écoute de cet album, c'est que les musiques traditionnelles d'Italie ce sont positionnées comme réellement populaire, elle ne ce sont jamais déconnectées de l'univers culturel italien "moderne" comme le cinéma par exemple. Et si je parle du cinéma ce n'est pas par hasard car la, pardon, LES musiques d'Italie sont très expressives et leur écoute provoque à coup sûr un imaginaire clairement identifié dans les films qui ont fait la gloire de la cinecittà.

Alors faites comme moi, découvrez LES musiqueS traditionnelleS d'Italie et rafraichissez-vous au contact de cet album vivifiant !JN

Liens