Le rythme de la parole

Artiste : Keyvan Chemirani et les grandes voix du monde

Nom : Le rythme de la parole

Parution : 2004

Label : Accords croisés

Format : Digipack

Durée totale : 64'00

Prix : 12,50 €

Bientôt disponible

Disponibilité : Recevoir un email

Réf. : DI01097ACCO

Partager

Le rythme de la parole (Keyvan Chemirani et les grandes voix du monde)

 

L’art de la percussion iranienne est basé sur la poésie. La structure des pièces instrumentales pour zarb s’inspire de celle des poèmes persans, les coups portés sur la peau de chèvre qui recouvre l’instrument font échos aux pieds des vers. Keyvan Chemirani, élevé en musique par son père Djamchid, baigne dans cette culture depuis l’enfance. Cette tradition qu’il ne cesse de croiser avec toutes celles qui passent par son chemin émotif, lui sert de grille de lecture et le pousse forcément à être particulièrement sensible aux voix. Musicien agile, il a depuis longtemps conquit les oreilles de nombreux artistes, chanteurs et instrumentistes. On retrouve ici certains de ces vieux compères, le Breton Erik Marchand, l’irlando-crétois Ross Daly, l’Indienne du Sud Sudha Ragunathan, la Sépharade Françoise Atlan ou son propre frère Bijan. Avec eux l’entente est immédiate et l’improvisation ressemble au dévoilement de secrets partagés. Etonnant comme la percussion iranienne peut se rapprocher du son du tabla, comme la langue bretonne sonne presque méditerranéenne. Il y a quelques années Keyvan souhaitant se frotter aux traditions africaines, a entraîné sa famille dans l’aventure Falak où le trio échangeât rythmes et notes avec la famille de Néba Solo. Pour ce projet le chanteur balafoniste malien a retrouvé le percussionniste et la complicité entre les deux artistes se révèle à nouveau éclatante, d’autant qu’elle s’est élargit sur un titre par la présence solaire de la grande Nahawa Doumbia. Au gré de ses voyages, Keyvan rencontre de nombreux musiciens. Par affinité, il s’immisce parfois dans leur intimité culturelle et tente avec eux d’en repousser les frontières. Que cet enfant de Provence rencontre la chanteuse occitane Delphine Aguilera n’a rien de surprenant, mais qu’il dialogue sans heurts avec la marocaine berbère Cherifa, les turcs Kudsi Erguner et Halit Neciboglu ou le pakistanais Faiz Ali Faiz est plus surprenant.
En 2003, Keyvan est allé pour la première fois rendre visite à sa famille paternelle restée en Iran. Lors de ce voyage il fit connaissance avec le jeune et prodigieux chanteur Alireza Ghorbani. Leur rencontre dans un studio de Téhéran donne une des plus belles plages de ce disque. Pour la première fois les doigts de Keyvan Chemirani courent pour soutenir les notes d’un vocaliste de son pays, retrouvant ainsi le mariage ancestral de deux timbres faits l’un pour l’autre. Ici, comme sur tous les autres morceaux de « Le rythme de la parole », l’art du joueur de zarb oscille entre inventivité et respectueuse discrétion, pas un mot de trop, pas une parole hors de propos, pas un battement qui ne soit directement relié au cœur.

Keyvan Chemirani et les grandes voix du monde - Musiciens

Neba Solo : Inde

Sudha Ragunathan : Inde

Alizera Ghorbani : Iran

Cherifa : Maroc

Delphine Aguilera : Provence

Erik Marchand : Bretagne

Françoise Atlan : Judéo-Arabo-Andalou

Halil Neciboglu et Kudsi Erguner : Turquie

Nahawa Doumbia : Turquie

Faiz Ali Faiz : Pakistan

Le rythme de la parole - Extraits sonores

Pour écouter les extraits sonores, le plugin Flash est conseillé.

Télécharger